Mots-clefs

,

Canal Grande depuis Ca' Rezzonico

J1 : arrivée à Venise par le vol Vueling Toulouse-Venise. On loge dans Dorsoduro, Fondamenta delle Procuratie, non loin du Piazzale Roma (bus Actv) et juste en face d’une prison. Restaurant Pane vino e San Daniele Campo dell’Anzolo Raffaele. Glace chez Grom, Campo San Barnabà. Sur le Rio San Barnabà, on remarquera le plus célèbre Ponte dei Pugni de Venise (où se déroulaient les batailles des « pugni » qui visaient à pousser l’équipe adverse dans l’eau du canal – noter les empreintes de pieds en marbre sur ce pont, qui marquaient l’endroit du début de la partie)

J2 : Visite du Musée Peggy Guggenheim à 10h  (voir les œuvres exposées par salle). À l’occasion, on profite du balcon du musée donnant sur le Canal Grande. Balade vers Cannaregio en passant par le marché du Rialto (avec pause fruits Bomba mix). Du bord du Grand Canal, à côté du marché, où l’on déguste notre Bomba Mix, on voit passer deux types en stand up paddle board, sous l’oeil peu bienveillant des gondoliers qui rament à côté… Apéritif au bord des Fondamenta dei Ormesini (Enoteca Al Timon).

J3 : Visite du Palazzo Ducale. Restaurant Trattoria Alla Strega (Castello), juste avant d’aller prendre le vaporetto (ligne LN) pour Burano. Visite passionnante du musée de la dentelle à Burano. Retour Venise au coucher du soleil.

Maison à Burano

J4 : Visite du musée Correr (le fascinant Cosmé Tura et les mystérieuses Due Dame de Vittore Carpaccio). et au retour, visite de la chiesa San Pantalone (San Polo) et son fameux plafond, avant qu’elle ne ferme (13h-15h). Balade en début d’après-midi vers la Punta della Dogana (chiesa della Salute). Fin d’après-midi : vaporetto depuis Piazzale Roma direction et arrêt « Giardini » pour balade près de l’Arsenal (occupé par la Biennale), un verre de Prosecco Campo dell’Arsenale… Au retour, on change de vaporetto à l’arrêt San Zaccaria (S.Marco) pour avoir l’occasion de remonter le Canal Grande entre chien et loup… C’est évidemment superbe.

J5 : Visite de la Casa di Goldoni (plutôt décevante, on n’y apprend pas grand-chose, mis à part les marionnettes de bois anciennes exposées). Depuis le Piazzale Roma, on prend la ligne DM (Diretto Murano) en début d’après-midi. Murano : visite du musée du verre de Murano, puis on assiste à la fabrication du verre dans une forge (arrêt « Faro » du vaporetto, première rue à gauche en venant du vaporetto, il faut chercher un peu, mais on voit se fabriquer une série de « feuilles » en verre, typiques des lustres en verre de Murano, c’est fascinant à voir…). On reprend le vaporetto vers 17h direction Punta Sabbioni histoire de piquer une tête rafraîchissante d’une petite heure, au coucher du soleil, en jouant avec les bigorneaux, sur une mini-plage à gauche du débarcadère Punta Sabbioni…. Retour tardif (vers 20h30) à Venise, magnifique d’admirer au passage les couleurs de Burano au soleil couchant…

J6 : Visite de Ca’ Rezzonico (museo del Settecento veneziano : avec la série des scènes quotidiennes de Pietro Longhi, les Canaletto et les célèbres Pulcinella des fresques de Giambattista Tiepolo) Depuis Piazzale Roma, vaporetto 51 en direction de San Zaccaria (S.Marco) et là on prend le direct pour le Lido (mais pas très utile de changer au final, le Lido n’est pas si loin). Après-midi plage. Retour Venise. Pizza Al Volo(Campo Santa Margherita). Soirée à regarder vivre le Campo San Barnabà (ça s’asperge copieusement d’eau au Bar Ai Artisti, ça déguste des bières affalé au fond d’une gondole prêtée, sur le Rio San Barnaba…). On peut regarder vivre un Campo vénitien pendant des heures…

Pasticceria: biscotti bussolai e buranelli

J7 : Visite de Ca’ Pesaro (galleria internazionale di arte moderna, à ne pas manquer), arrêt vaporetto San Stae sur le Canal Grande; dans la foulée, visite de Palazzo Mocenigo (moins intéressante, mais belle en tant que maison de patriciens vénitiens). L’après-midi, on part visiter la Basilica Santa Maria Gloriosa dei Frari, en chemin vers le Rialto, mais on est samedi et à défaut, on assiste à l’entrée (d’Italiennes incroyablement élégantes) d’un mariage dans cette église. À ne pas manquer non plus, peut-être l’une des plus belles églises de Venise : Chiesa Santa Maria dei Miracoli (San Marco, juste au-delà du Rialto… attention, pas évidente à trouver dans un dédale de ruelles) toute en marbre rosé et blanc, penchant légèrement et comme flottant sur un canal… Sublime. Un verre de Bomba mix plus loin, on prend le « traghetto » (gondole pour traverser le Canal Grande) à Santa Sofia, et on marche dans Cannaregio (passage au Ponte Chiodo, dernier et seul pont sans parapet à Venise, près de la Madonna dell’Orto, Casa di Tintoretto, Campo dei Mori…). Apéritif Al Timon, Cannaregio. Retour par vaporetto depuis San Marcuola (Canal Grande) au soleil couchant; une serveuse part sur l’autre rive d’un coup de stand up paddle board. Glace Grom Campo San Barnabà tard le soir…

Madonna dell'orto-Cannaregio

J8 : Visite guidée Itinerari Segreti au Palais des Doges, c’est LA visite à faire tant c’est passionnant de voir la « face cachée » des salles officielles et institutionnelles de la Sérénissime, visite incontournable qui complète celle effectuée le premier matin. Peu avant midi, on passe admirer le théâtre de la Fenice et retour en vaporetto. Avion Aeroporto Marco Polo (ligne Actv N°5) à 18h.

Conseils et tuyaux pour bien visiter Venise :

*Prévoir un programme précis et quotidien 15 jours à une semaine avant.
*Tout réserver en ligne 7 à 15 jours avant sur Venice Connected
*Réserver billets avec MuseumPass en ligne sur Venice Connected (visite des Musei Civici Veneziani), et autres visites (notamment : itinerari segreti, resa online)
*Réserver en ligne les tickets illimités Vaporetto Actv (Venice Connected)
*Restaurants : voir ICI
*Gelateria : la meilleure est sans doute celle de chez Grom (Campo San Barnabà) mais aussi sur le Campo Santo Stefano (Accademia, Bar S.Stefano au fond de la place)
*Biscuits :
goûter les Buranelli ou i Bussolai (très bonnes patisseries près du Campo San Barnabà ou autour de l’église San Pantalone)
*Masques : boutique Ca’ Macana (notamment celle près du Campo San Barnabà)
*Pantoufles furlane : boutique Pied à terre, Rialto
*Bijoux en verre de Murano :
un peu partout (magnifiques pendentifs pour 10€ seulement, chez Lumeart di Livia, (Corte Novello via Giudecca n.40, Burano)
*Se perdre dans les quartiers Cannaregio, Castello et Dorsoduro (les plus beaux, les moins fréquentés aussi)
*Supermarché : Coop (Santa Croce) près du Piazzale Roma.
*Il est commode de loger dans Dorsoduro (proximité de la gare et du P.le Roma)

*En (sa-)voir plus sur: E-Venise.com

Canal et gondolier

Publicités