Mots-clefs

Guidel, Plage du Pouldu (Bretagne, 28 août 2009)

C’est la dernière tendance du moment, mais de celles utiles, écolos, économiques… et on ne peut plus agréable pour organiser puis passer des vacances sans aucun stress. J’ai nommé: l’échange de maisons, testé (et approuvé) et dont vous trouverez ci-dessous les avantages (car les inconvénients, je les cherche encore…)… C’est vrai, quoi, toutes ces maisons ou appartements laissés vides un mois, quinze jours ou une semaine, si c’est pas du gâchis…. Alors pourquoi se prendre la tête à aller louer un truc? Je disais donc, les avantages:

*On a tout sur place en arrivant, y compris une base de trucs à manger à l’arrivée (un samedi soir tard, ça peut servir, au lieu d’aller dans le dernier restau nase encore ouvert), suffit de racheter ce qu’on a consommé ou entamé. Du coup, pas la peine de se trimbaler genre l’huile d’olive, le sel ou le poivre, les confitures ou le papier alu, la trousse à couture… ou encore l’alcool à 70°…(bref, des trucs dont on peut subitement avoir besoin tous les jours et auxquels on ne pense pas forcément en partant en vacances, d’autant qu’on n’embarque pas la moitié de sa maison en stock !!) : il y a généralement tout sur place (et comme les autres dans votre maison font pareil parce qu’on s’est entendu comme ça, pas la peine de partir acheter ce qu’on utilisera de toute façon relativement peu en une semaine, genre le sel, l’eau oxygénée ou la lessive…)

* Des chambres d’enfants pour les enfants : si échange avec famille équivalente, ils ont jeux et chambres à dispo ! juste l’idéal !

*Sur place aussi : fer à repasser, toutes machines à laver… serviettes éponges, draps

* En plus, on découvre des idées déco ou électroménager chez les autres (exemple : la carafe Brita intégrée dans le frigo qui distribue l’eau fraîche en permanence… ou l’épluche-légumes qu’on n’a pas et qu’on achètera en rentrant, etc.…)

* C’est rigolo de deviner les habitudes de vie, la culture des gens chez qui on habite, au travers de leur logement, de leur déco…(chez les Bretons, y avait que du beurre salé en arrivant!)

* Une formule super économique ! On ne laisse pas 500€ ou 800€ dans la location, et après on peut s’éclater au restau ou en visites sans se dire qu’on n’a plus de sous !* Par la suite, dans l’année, on peut plus souvent se payer des w-end un peu chers en chambre d’hôte justement parce qu’on ne s’est pas saigné la CB tout l’été…

La maison est gardée, en votre absence, ça limite fortement les risques de cambriolage….

* On rencontre des gens super sympas (lors de l’échange de clés quand c’est possible, ou tout simplement à distance, car on entre quand même un peu dans l’intimité des gens en habitant leur maison, ne serait-ce qu’une semaine…

* Seuls impératifs (ou précautions): il n’est pas obligatoire d’ être propriétaire de l’appartement ou de la maison échangée.… Et établir un contrat moral rédigé en accord avec les deux parties (sur l’usage des lieux, des vélos etc.… rigoureusement réciproque, ça facilite la vie de tout le monde) et avoir un stock de draps de rechange (surtout quand on prête sa maison 15 jours, il faut un peu de stock pour avoir encore des draps en rentrant (mais on peut aussi demander aux derniers qui occupent la maison de faire une machine de draps dans la semaine, c’est pas non plus le bout du monde..). Envisager de prêter son véhicule lorsque l’échange se fait avec l’étranger, de manière réciproque (besoin d’un véhicule également à votre destination) surtout si vous habitez loin d’une agglomération (éventuellement, en en circonscrivant un peu l’usage, histoire d’éviter qu’un touriste américain (qui n’a pas forcément la même notion des distances que vous!) venu chez vous à Toulouse ne parte visiter Strasbourg avec, quoi…)

* Mon conseil : faire un home book d’utilisation de la maison et de ses particularités, et prévoir un classeur d’infos « touristiques » sur la région (plan de la ville, tuyaux restau, bons plans etc) pour les hôtes qui habiteront chez vous ; et laisser par exemple une tarte ou un dessert au frigo en guise d’accueil (ou un petit cadeau en repartant).

* Comment faire, comment s’inscrire? pour la France, nous on a trouvé sur le site Switchome (et tout au dernier moment, genre en juillet pour le mois d’août, signe que c’est un système qui marche !) ; pour l’étranger : plutôt Homeforhome (qu’on n’a pas encore testé), mais il existe plein d’autres sites (gratuits ou payant lors de l’inscription de la maison en ligne). Ces deux sites sont entièrement gratuits.

* L’idéal, la référence en la matière (on en est à 6 échanges avec eux..) le site Homelink, une institution depuis 1953… Adhésion à 125€/an. Que l’on soit propriétaire de sa maison, ou bien locataire, les échanges de maisons peuvent se faire de la même manière. Comme il n’y a pas d’échange d’argent entre les partenaires d’échanges, un échange de maison est considéré comme si l’on invitait des amis à rester chez soi en son absence, et en aucun cas comme une sous-location. Lire la page « Questions Clés« : La question locataires/propriétaires y est traitée, ainsi que bien d’autres..
Contact: DENISE LEMOINE / denise@homelink.fr
RESPONSABLE DEVELOPPEMENT
19, cours des Arts et Métiers
13100 Aix-en-Provence, France
Tél : 04 42 38 48 22 / Fax : 04 42 38 95 66



Publicités